Témoignage - Une khâgneuse à la fac

Hello !

Il y a quelques temps, je partageais mon expérience en Classe Préparatoire. Cet article a été très partagé et je vous en remercie. 
Je vais donc continuer sur cette lancée et, pour ce faire, je vous propose un petit retour sur ma première année à l'université.

***

Comment t'es-tu retrouvée à la fac ?

Après la prépa, soit on a une école, soit on n'en a pas. Si comme moi vous n'en avez pas, différentes possibilités s'offrent à vous: demander à retaper une année afin de repasser les concours, changer de formation, aller à l'université, etc.


Mais du coup, tes années de prépa ont été inutiles !?



Tu n'as pas dû lire mon article sur la prépa. Dans ce cas, je t'invite à aller voir tout ce que cette formation m'a apporté en deux ans à peine.



D'un autre côté, tu penses peut-être que j'ai recommencé un cursus à Bac+1. Eh non ! 
J'ai pu bénéficier d'un système d'équivalences pour accéder directement à une L3. Je vous explique:

En parallèle à la prépa, il convient de s'inscrire à l'université. Si les professeurs jugent que vous le méritez, ils vous délivrent une équivalence qui certifie que vous avez le niveau pour intégrer une 2e ou une 3e année de licence.

C'est ainsi qu'elle se retrouva à la fac.

La fac, c'est du gâteau vu que tu as fait une prépa !

Pas tout à fait... 
Les premiers mois ont été assez frustrants. De nouvelles matières, des méthodes à assimiler, des partiels qui arrivaient à une vitesse hallucinante. Il fallait adapter mes méthodes de travail aux attentes de mes professeurs.
J'ai eu des coups durs étant donné que j'ai eu de nouvelles matières mais, comme je vous l'ai dit, les méthodes acquises en prépa m'ont été d'une grande aide.

La spécialisation, mon pire cauchemar

Je pense que ce qui m'a posé le plus de difficultés reste le fait de se spécialiser. J'avais choisi la prépa parce que cette formation restait très générale et, même si il est demandé de choisir un enseignement de spécialité en seconde année, cela ne signifie pas qu'on tire un trait sur les autres matières.
Quoi qu'il en soit, on doit forcément se spécialiser dans un domaine un jour ou l'autre mais il faut garder à l'esprit que ce n'est pas forcément définitif.
Encore une fois, l'information c'est le pouvoir, renseignez-vous sur les débouchés, les profils recherchés par telle ou telle formation et gardez ces informations précieusement.

Ce qu'il faut retenir


  • Ne ménagez pas vos efforts en prépa, les équivalences ne sont pas à prendre à la légère.


  • Servez-vous des méthodes acquises à bon escient. 


  • Il n'y a aucune raison de paniquer à cause du rythme ou d'une note inattendue. Respirez un bon coup, évaluez vos faiblesses et bossez. Il n'y a que le travail qui paie.


  • L'administration, ça craint. N'attendez pas que l'info vienne à vous. Repérez les bureaux, les panneaux d'affichage, etc. Un stage, un séjour à l'étranger ? Osez déranger -poliment hein, on n'est pas des sauvages- afin d'avoir les renseignements désirés.

***

J'espère que ce petit billet pourra servir à quelques uns d'entre vous. N'hésitez pas à laisser vos conseils pour s'en sortir à la fac en commentaire.
A bientôt !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INSTAGRAM FEED